Cheni Cheni? C’est bon, rana indépendants?


Décidément, Boula7ya fait sa timide. On connait bien la nature réservée des barbus, leur piété les enjoignant à des tâches spirituelles pures et nobles. Par voie de conséquence, comme aime à dire Fakhamat Errais Abdelaziz Bouteflika (FEAB©) et devant la pénible attente qui nous est imposée, je vais essayer de meubler. Histoire de chauffer la salle. À l’image d’une première partie nettement meilleure que le spectacle pour lequel tu as payé. Genre, imagine une dimension alternative ou tu irais voir Réda Taliani en concert avec Cheb Khaled en première partie. La claque.

Qu’est ce qui me pousse à me la péter intense et me fait sortir de mon silence? Déjà, j’espère que ça incitera Boula7ya à quitter sa grotte.  Après, foumi mcharak, comme mentionné dans la présentation du blog. Et puis, je dis rarement de la merde (7achakoum!) à des inconnus. Si je n’ai pas d’information intéressante à partager, je me tais. Mais plus sérieusement, l’objet du post est un éditorial lu dans la presse avant hier. On aurait tendance à croire que je déverse essentiellement ma bile de 7arrag mghazzel sur El Watan. Mais non. Je trouve El Watan relativement pro malgré son côté vieux-chiant-hyper-formel. Je ferai part, graduellement, des lectures qui me donnent l’envie irrépressible de mordre, d’envoyer des colis piégés aux auteurs, de crever les pneus de voiture de certains rédacteurs en chef (Echourouk par exemple).

L’édito en question était paru dans les pages du quotidien Liberté et portait le nom de « L’entrisme des islamistes ». Il faisait écho à une discussion passionnée tenue avec mes parents au début de l’intifada libyenne. À titre informatif, mes géniteurs ne sont pas spécialistes en géopolitique. Ana encore moins, compte tenu de mon état de morveux. J’ai googlé le nom de l’auteur, retrouvé son profil facebook et une mini biographie. Je crois ne pas me tromper en affirmant que nous sommes, les quatre, profanes en la matière. Le contexte étant posé, passons au propos.

« Que ce soit en Tunisie, où Ghannouchi est en train de prendre sa revanche, ou en Égypte, où les “frères” sont en train de mener le bal, ou ailleurs, la feuille de route américaine pour le monde arabe semble se dessiner : changer les régimes honnis, en essayant la démocratie des “frères”, comme si le monde arabe était incapable d’avoir une démocratie tout court ! »

Tous les observateurs s’accordent à dire que les révolutions arabes ont surpris le monde entier par leur spontanéité, leur indépendance de tout courant politique et leur cachet éminemment populaire. Mais surtout, par la vitesse fulgurante à laquelle des régimes autocratiques redoutablement puissants ont été précipités ila ata’ahlouka. Mala Missiou Azzedine Bensouiah, vous parlez de feuille de route américaine pour le monde arabe. Pourriez vous être plus explicite et préciser dans quelle mesure il y a eu action? Perso, je suis un peu perdu. Vous serez d’accord, l’ingérence occidentale et l’interventionnisme  américain sont un secret de polichinelles. Entre la Baie des cochons et l’Iran Gate, les États Unis n’ont jamais eu cesse de façonner notre réalité selon leurs désirs, leur idéologie, dans l’intérêt exclusif de la grande nation américaine. L’oncle Sam est omniprésent et sa technologie lui confère des supers pouvoirs super cools. Il voit tout. A des oreilles partout. Il est de toutes les confidences. Toujours est-il que réduire à de simples manipulations des révolutions populaires grandioses qui ont bouleversé à jamais l’ordre établi relève de la paresse intellectuelle, ou du mépris, ou d’une vision du monde obsolète et fantasmée. Wella des trois. De quelle vision je parle? Mais de ce vieux réflexe d’indigène fraîchement affranchi qui consiste à voir dans tous les maux de l’humanité le sceau du néocolonialisme occidental/ricain, pilleur de richesses et semeur de subversion.  Mala 3andi un scoop skhoun yaghli. Nous somme libres mes amis! Walah haya! Nous vivons dans un pays indépendant et souverain. Nous avons réussi nos nationalisations depuis un bout de temps. Nous sommes seuls régents fel 9saar. De ce fait, nous sommes responsables de nos choix, bons ou mauvais, depuis wahed un demi siècle. Et cinquante ans, c’est assez long pour construire et prospérer. Bien que ça la coupe à pas mal de gens, l’algérien possède la faculté de réfléchir sans qu’on lui chuchote à l’oreille ses pensées. Il lui est possible d’avoir une conscience civique et politique, des idéaux. Donc, la rengaine sur la responsabilité nécessaire de l’étranger dans tout fait décisif de notre vie, on va la mettre au placard. Nous étions habitués à son utilisation abusive par les gouvernants pour se délester de leurs charges et justifier leurs échecs. Voilà qu’aujourd’hui on impute le mérite des plus prodigieux changements de ce début de siècle aux américains. Quand bien même l’édito examinerait la gestion américaine des révolutions pendant et après le soulèvement, à le lire, et à penser aux opinions de mes parents, j’ai l’amère impression qu’on élude complètement l’exploit du peuple.

Soyons clairs. En Tunisie, personne n’avait prédit la chute de Ben Ali. La France et l’europe se sont majestueusement vautrés et les Etats Unis observaient de loin avant de donner leur bénédiction à la tawoura. Le cas de l’Egypte est sensiblement différent puisque les USA y ont des intérêts stratégiques directs. Leur action était plus perceptible. Bien. Imaginons à présent que Mohamed Bou3zizi ne se soit pas immolé, que le peuple tunisien ne se soit pas mobilisé, est ce qu’on en serait là aujourd’hui? L’occident n’a fait que prendre le train en marche. Peut être qu’il l’a aiguillé, mais les rails étaient bel et bien plantés depuis longtemps. On ne peut pas mépriser tout un peuple indéfiniment. Pour en revenir à mes parents, quand ma mère soutient que je pèche par ma naïve rêverie et mes croyances romancées, je lui répond qu’elle a partiellement raison. Je crois en notre pouvoir de changer les choses. Yawou je n’ai que vingt quatre ans! À contrario, je n’explique pas un évènement aussi complexe par un vulgaire coup d’état en république bananière.

Ma divergence saillante avec l’édito concerne la prétendue alliance de l’occident avec les islamistes. Dans mon monde post onze septembre deux mille un, dominé par facebook et Lady Gaga, il est acquis que les Etats Unis et les occidentaux portent en horreur les mouvements islamistes. Ils ont développé une peur névrotique à leur égard. Leur connivence avec les régimes récemment déchus est connue et décriée depuis des années. Ils ont activement concouru au maintien d’un statuts quo insoutenable dans ces pays. Quand l’administration Bush renouait le dialogue avec Mouamar Al Kadhafi, ancien ennemi publique numéro un, sous la condition d’avorter le programme nucléaire libyen, et l’utilisait comme caution à sa croisade au moyen orient, ce n’est surement pas au peuple libyen (islamistes inclus) qu’elle tendait la main. Même constat en Tunisie, si proche de l’europe, où Ben Ali aurait été le rempart indispensable face à la menace islamiste. Les Etats Unis seraient donc potes avec les Frères Musulmans en Egypte? Mais laule! Définitivement, je ne suis pas d’accord avec cette théorie et ce, malgré la Realpolitik la plus cynique dont peut faire preuve le gouvernement américain.

« La montée au créneau du “frère” Abou
Djerra Soltani laisse présager une redistribution
des cartes au sein du sérail. Seul membre
de la coalition présidentielle à trouver que le
discours du président Bouteflika ne répondait
pas totalement aux attentes et qu’il manquait
de clarifications, le leader du MSP est contre
ses deux alliés concernant la nature du régime
à venir….Le MSP semble avoir senti le vent tourner
en sa faveur et son heure venue. Lui qui a toujours su manier l’art de soutenir et critiquer en même temps, lui qui s’était contenté de strapontins au début de son intrusion en politique ».

J’abonde cependant, avec retenue, les dires de l’éditorialiste au sujet de l’opportunisme des barbus. Leur désir de mettre à profit ces soulèvements populaires pour asseoir leur dessein politique peut paraître indécent. Pourtant, ce comportement ne me choque pas plus que celui d’un RCD devenu, à tord ou à raison, l’emblème de l’avidité et de l’amour du Kourssi. Ils sont là pour faire leur taf. Pour faire avancer leurs pions au gré des questionnements et des évènements marquants une société. C’est l’essence même du jeu politique. Et là, pour le coup, c’est moi qui taxe ma mère de naïveté. Cela étant, un peu de sagesse suffira amplement pour gérer les effets d’annonces du MSP. Par ailleurs, ce n’est pas sur la base de douces diatribes ou en se drapant de faux habits d’opposition que l’on séduit les électeurs. C’est en proposant un réel projet politique, un programme tangible et des idées créatives. Mais merci pour l’avertissement, il reste de rigueur.

« L’Algérie, qui avait tenté de “domestiquer”
les islamistes, au moment où elle s’ouvrait au
pluralisme politique, a payé un lourd tribut, pour
elle et pour l’ensemble du monde musulman.
Pourrait-elle se permettre, aujourd’hui, le luxe
de réessayer la formule, avec des slogans différents?
Et avec la bénédiction de l’Occident ? ».

Si l’on ne réhabilite pas un FIS dissous, si l’on muselle les illuminés de la trempe de Ali Benhadj, nous pouvons dormir sereinement. Le passé de ces personnes est lourd, rien qu’en symbole. Ils ont eu leur heure, ont fait leur erreurs. Il est temps pour eux de se ranger dignement et de laisser l’espace au vivier de jeunes lii kifna. Sans quoi, je mets dès demain deux t-shirts dans mon sac à dos, prends un billet à destination d’Alger pour rejoindre les jeunes de Bab El Oued et jeter des pierres à la trombine de Ali à sa prochaine sortie. Yakhi mehboul yakhi.

3 réflexions au sujet de « Cheni Cheni? C’est bon, rana indépendants? »

  1. indépendants on en reste pas moins out. on se fait manipuler a tout va par tout le monde de gauche a droite haw loccident ha lmarikane ha edawla ha lislamisme yaw kilounaaaa! y’aurait pas des personnes normales pour nous diriger?

      • Votez pour moi!!! remarquez on peut pas faire pire que ce qui se fait déja…apparemment gouverner en Algérie est un phénomène aléatoire mala votez pour moi!!!

Wesh rayek fel mawdou3?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s