Echourouk! waine 3aichin?


E-dalil apparait comme une série insipide, gauche et sans réel intérêt télévisuel. Un peu à l’image de tout ce que produit l’ENTV.  Un échantillon d’articles de blogs que vous pouvez consulter sur l’excellent Bloginy développe et décortique la séduisante grille ta3 had el 3am.

Rien de bouleversant en somme. Pourtant, cette bouse cathodique a sérieusement excité l’intellect des fins critiques d’Echourouk, les invitant à y mette leurs grains de mel7 et kemmoun.  Avant hier au shour, en consultant mon tabloïd préféré je lis un article de Djamila Chahir portant ce titre fracassant

 دليل…مسلسل جزائري يكسر حرمة رمضان بلقطات جريئة

La journaliste dans un élan de bigoterie fiévreuse s’indignait des scènes impudiques de la série. Offusquée par tant d’audace, elle ne concevait pas que l’on ose exposer aux yeux de Belkacem, son épouse Fatima et leur branlée de mioches, une femme kidnappée et réduite en captivité par son ravisseur. La7chouma, on la voit ligotée à une vulgaire chaise avec une cordelette bon marché, sa poitrine oscillant de haut en bas sous l’effet d’une respiration haletante et anxieuse. Le message subliminal que délivrait Djamila Chahir était sans appel. «Ya3tih skhana had el moukhrij! Walah ma ya7chem!». Yal oukhte Djamila, vous voudriez bien expliquer à Belkacem, Fatima, leur mioches et moi waine rahi el jour’aa dans ces images?

Voyez-vous yal Okhte Djamila, à vous lire j’ai l’impression que vous vivez dans une dimension parallèle où votre hypocrisie règne en maitre. Vous feignez la pruderie et diabolisez ce maudit téléviseur subversif et colporteur d’idées laa akhla9ia mais tolérez les séries syriennes turques ou mexicaines osées quand elles sont diffusées sur LBC. Quel numéro de contorsion vous faites! Yal Oukhte Djamila, jamais chefti mousalsal moudablaje fi 7yatek? Mouhanad, non? Même pas Cassandra wella Gwadalupe? Allez, vous pouvez tout me dire, vos secrets resteront entre les murs numériques d’Elhadra Blesh. Malgré mon jeune âge,  je me souviens bien du raz de marée qu’avait engendré Cassandra. Dzair kamela retenait son souffle avant chaque nouvel épisode. Je me souviens aussi des maladroits montages de l’ENTV qui censurait les scènes jugées indécentes. Au final nous avions droit à des cheminements de scénario drôles et absurdes. Alors un coup on voyait Cassandra et son amoureux/ennemi s’engueuler à couteaux tirés, ensuite, coupure, BOUM BADABOUM, l’héroïne sortait telle une furie de la chambre conjugale, robe froissée et cheveux décoiffés, et gratifiait son amant d’un bestial « Ayouha el wa7che!», ses yeux brillant d’un feu émotionnel confus. À ce moment précis, je m’attelai à expliquer à mon cousin Ali qu’en réalité, il  y a eu du sport dans l’antre nuptial.

Don’t get me wrong yal Oukht Djamila, je n’encourage pas qilat el 7aya sur les ondes hertziennes. Et vous savez pourquoi? Je ne regarde pas beaucoup etilfaaz. Qu’on le veuille ou pas, chahr ramadhan est particulier et c’est bien etilfaaz li yajma3 chamlnaa en famille. Alors faisons un deal voulez-vous? Évitons donc de faire un cake pour des broutilles et de crier au loup quand c’est la mauvaise foi qui nous habite. Si vous voulez vraiment du sensationnel, je vous invite à regarder Eyes Wide Shut. Stanley Kubrick clamait que c’était là son film le plus abouti.

14 réflexions au sujet de « Echourouk! waine 3aichin? »

  1. eh bah oui c l’été y a rien qui se passe on se fait chier dans les journaux, alors on fait quoi? on se scandalise pour un décolleté!!! sinon serieux faut pas regarder dzair et ne pas lire echorouk les gens ne faites pas comme el 7arrag lui c un professionel il a des techniques pour ne pas se blesser en faisant ça!

    • Ya weldi matzidhoumche crédit, wech men décolleté? Makan walou ikhawoufou fina gratuitement! J’adore lire Echourouk hagga.

  2. Ya El7arrag,

    Je te pensais plus fin, plus psycho-sociologiquement aguerri, tu as pourtant touché du doigt (si j’ose cette image) le problème: « sa poitrine oscillant de haut en bas »; la pauvre Djamila, ele, souffre surement d’un déficit de développement qui entraine sa vindicte, el ghirra (en arabe dans le texte), elle peux écrire donc elle en profite, puisque son miroir lui, de toute manière, l’insulte tout les matins.

    • Yo Plastic Bertrand,

      Walah ana aussi je me dis rani trop sensible pour vivre dans ce bas monde, dorke ndawerha raa3i ibil au sud algérien. Je vivrais de deglaa et leben, en totale communion avec dieu et l’univers, 3ala tariqaa soufiaa. Plus de chourouk, plus de télé, plus de miroir condescendant…

    • Je consulte les blogs et lis Echourouk! Leurs lecteurs aussi. Le billet est destiné à toute personne 3a9laa qui pense que cet article chibh pamphlet n’a pas de raison d’être. Que le premier quotidien de Dzair rahou b3ide yasser de mes attentes.

  3. j’ai pensé que tu l’avais posté dans un élan de taw3iya, c’est pour ça que je voulais te faire savoir que les gens qui lisent et pire approuvent ces conneries ne sont pas près de t’écouter…

    • tu me prêtes des ambitions bien prétentieuses. Si je voulais me faire écouter wella changer le point de vue de ceux qui défendent les dires de Djamila Chahir, ani 7kite 3la el match Algérie Vs Tanzanie. Une fois encore, nous parlons du premier quotidien du pays et dénoncer cette tentative de semer la polémique me paraît important. Cette démarche traduit toute l’essence de ce blog. Clairement, rana nmedou fi rainaa bark.

  4. tu me rappelles une anecdote: Yasmina KHADRA est venu le 30 mai (je me rappelle de la date parce que c’était la veille de mon anniversaire, pas que je sois fana du gars, quoique je n’ai rien contre lui) pour une conférence sur son dernier livre, l’olympe des infortunes, lga rouhou en train de se défendre par rapport à certaines rumeurs, à parler de tout mais surtout pas du livre, puis place aux questions; une zournaliste lui a posé ze question: ma ra’youka fi ta’ahoul al mountakhab el watani li moubarayate ka’es el 3alam…

    nendeb weji…

    • L3alem ta3i tza3za3 le jour où j’ai découvert que ma mère ta9raa koul youm Elhaddaf. KOUL YOUM! makoutche 3labali elhadaaf était un quotidien. On en revient au même constat makan walou na9rah ou ya3jebni fi Dzair.

  5. « une dimension parallèle où votre hypocrisie règne en maitre » voila qui est bien dit
    les gens veulent montrer qu’ils sont choqués en voyant ça, en réalité pas du tout et puis les petits comprendront bien cette triste réalité un jour, pourquoi leurs cacher ça !!

Wesh rayek fel mawdou3?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s