Aux frontières du réel


« Pourquoi vous ne voulez pas de nous? » Va répondre à ça toi alors que t’en as aucune idée. Alors que c’est pas à toi de décider et qu’en plus toi-même tu comprends pas pourquoi on veut pas d’eux…

La question posée à brule pourpoint, et qui bien que pince-sans-rire a sonné a mes oreilles comme une balle de 9mm a été émise par Saz la Marocaine (non vous n’aurez pas plus de détails), qui après avoir lu un article sur un site à news bien à eux m’a interpellé (en rigolant) sur la question des frontières fermées, ou du moins pas aussi fermées que l’on le croirait.

L’article en question vient en fait de chez nous, de « Echorouk » pour être précis. Ce torchon n’étant pas très apprécié à El Hadrablesh, ne vous attendez donc pas à un éloge nationaliste et à la défense du canard le plus lu d’Algérie (en même temps les chiffres on leur fait faire ce qu’on veut). Je disais donc que l’article décrivait comment le gouvernement Algérien tirait la sonnette d’alarme quant à une éventuelle ouverture des frontières avec le Maroc. En effet cela serait un désastre pour l’économie et la sécurité de notre république que d’autoriser l’entrée des sujets du Roi M6…

Après avoir lu et relu je n’arrive toujours pas à comprendre, on nous dit qu’on perd des millions de dollars provenant d’essence qui est illégalement envoyé au Maroc, que des tonnes de résine de cannabis entrent à leurs tours illégalement. Il est également dit que la plus grosse partie passe via Tlemcen? Sérieusement? Vous avez autant de données et tout ce trafic passe par une seule zone de 170km? Et vous ne pouvez rien faire? Donc la contrebande nuit gravement à l’économie, nous saigne à blanc et l’ouverture des frontières aggravera notre cas? Euh mais si en ouvrant on peut faire transiter des marchandises légalement toussa toussa? C’est pas plutôt bénéfique pour l’état? Et puis ils la trouvent où toute cette essence? Parce que, hein 42 millions de dollars j’imagine que c’est pas un jerrican de 20 litres caché dans le double fond du coffre…. Comment on fait passer des trucs ENORMES en DOUCE??!? Yaw!!! Il semblerait que la seule ressource interdite de passage par ces putains de frontières soit l’être humain, et encore… au vu de la photo des frontières il semble que ce soit une bonne grosse passoire. Mais le dirigeant algérien n’aura de cesse de saborder le bien être des siens, et ce au nom du soit disant bien collectif. Ce bien collectif concernant évidemment deux ou trois personnes  tout au plus…

Alors pour moi, la vraie question qui se pose est : à qui profite la fermeture? Qui sont les personnes qui dans l’ombre tirent les ficelles et raflent la mise? Qui sont les individus qui voient en l’ouverture une menace pour leurs intérêts économiques? Une chose est sure ces personnes sont hautement placées, puisque ça envoi des rapports à Ouyahia, ça affirme que l’ouverture va ruiner le pays et c’est pas capable de tenir 170 km de sol sous surveillance, ah non pardon ça ne VEUT pas tenir 170 km de sol sous surveillance. Ça laisse passer de la drogue ça paye pas d’impôts, ça obtient tout gratuitement, en plus d’un salaire mirobolant. Dilem les décrit comme des êtres bedonnants et grouillants de vers, la jeunesse voit en eux des gros pleins de soupe… (et d’autres mets plus raffinés), qui n’en ont jamais assez et qui croient que l’Algérie leur a été laissée en héritage. Ils se partagent le pouvoir, le pétrole, les télécommunications, l’énergie, méprisent la culture, paralysent l’éducation, nous bloquent dans un état de monopole forcé, choisissent nos dirigeants, font la pluie et le beau temps et se vautrent dans l’impunité. Je veux bien sur parler des généraux dont echorouk n’est qu’un instrument de plus et qui use de subterfuges et de titres alarmants tout en proposant un contenu sans queue ni tête. Sinon comment expliquer un tel article? Qui ne pose pas les bonnes questions à défaut de poser des questions. Le métier de journaliste implique en effet de les poser les questions, et de ne pas se cantonner au rôle de rapporteur qui reçoit et reformule un communiqué…

2 réflexions au sujet de « Aux frontières du réel »

  1. Etant donné que l’article a elchourouk est en arabe, et que j’arrive pas a lire plus d’une ligne -sans la comprendre bien sur- bah je pourrais pas en dire grand chose. Mais etant donné aussi (nhab had l’expression) que je suis mit algerienne et mit marocaine, bah je me pose aussi des questions: quand je sais que cotée marocain il me suffit de 400 dhs pour passer la frontiere jusqu’a Oran, et qu’au lieu de cela je me tape un ptit vol a 4000 bals, je me dit aussi qu’économiquement parlant les frontieres fermés c’est surtout un désastre pour les citoyens. Et puis toutes ses drogues qui passe jusqu’en Algerie, avec ou sans frontieres ouvertes elles continueront a le faire. Bref, j’adhère a l’article ! Des choses comme ça me donne meme l’envie d’organiser une petite sortie entre bloggeurs la prochaine fois que je descends a Alger !

    Boussates

    • tu peux tjr tenter ta chance sur echorouk en français c tout aussi con mais au moins compréhensible pour les francophones, et n’étant pas d’Alger tu me raconteras votre sortie un de ces 4, peut être qu’on enverra un envoyé special a Alger du nom de boula7ya (qui a dit qu’à elhadrablesh on n’avait pas de moyens ou de ressources financières?!)

Wesh rayek fel mawdou3?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s