Liberté de contradiction


Image

T’avais qu’à pas faire ton boulot!!!

 

Salut à vous Algériens indépendants depuis maintenant presque un demi-siècle. Indépendants l’avons-nous jamais été? Ce n’est peut être pas à moi d’en juger, même si j’aime à penser que l’indépendance et la liberté nous sont refusées, c’est positif, ça voudrait dire qu’il y a encore un espoir d’accéder à un meilleur sort…

Même si je dois avouer qu’on a connu des jours plus paisibles, ces derniers jours ont été particulièrement agités à Annaba. Une journaliste condamnée à deux mois de prison ferme et à une amende de 20.000 DA, en plus de 100.000 DA de dommages et intérêts. Mais qu’a-t-elle donc fait? Insulte à l’état? A Abdelaziz? Non non rien de bien méchant elle a juste fait son boulot, je m’explique: selon les informations dont je dispose elle aurait écrit un article, comme vous le savez surement si vous feuilletez les journaux, sur un ex-directeur du El-Razi, l’hôpital psychiatrique de Annaba, qui a été poursuivi pour harcèlement sexuel. Alors oui je vous réponds que oui c’est tout, rien de plus… voilà pourquoi elle a autant de démêlés avec la justice. L’ex directeur en question l’a attaqué pour diffamation (pourquoi elle et pas d’autres? Plusieurs journaux ont relayés l’affaire parait-il) et il a semble-t-il eu gain de cause. Mais la ou ça devient franchement marrant et tordant (à s’en taper les cuisses) c’est que le gars, l’ex-directeur, a été condamné pour les faits qui lui sont reprochés, la plaignante a eu gain de cause, la journaliste l’a écrit et paf! Deux mois de prison ferme. Ce qu’il y a d’encore plus absurde c’est que la loi de l’information relative à la criminalisation des journalistes a été abrogée, eh oui on ne peut plus envoyer les gens de plume en taule, on ne peut plus traiter les scribouillards et les gratte papier comme n’importe quel voleur de portable et comme n’importe quel criminel. Tout ça c’est fini, maintenant quand on veut punir un journaliste c’est les amendes, et autant vous le dire elles sont importantes. Alors comment un type accusé d’harcèlement sexuel, et qui est récidiviste de surcroit (la première fois fut à Tebessa en 2004 parait il), peut il porter plainte pour diffamation et avoir gain de cause? Je ne saurai le dire… tout ce que je peux constater pour le moment c’est que le système judiciaire algérien manque quelque peu de cohérence ou c’est que le juge était stone… bin oui y a pas trop à se casser la tête on les condamne tous les deux et on en parle plus, trois coups de marteau et hop affaire suivante! Franchement je sais pas, que dire? Que penser? Que croire? C’est des coups de vice à t’en faire péter les boulons comme dirait l’autre…

Ce contenu a été publié dans Général par elaswed. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos elaswed

algérien bien malgré lui aux gouts douteux et a la personalité "spéciale" qui est contre toute forme defforts et de bonne volonté ce que j'aime : ma ngoulech!!! ce que j'aime pas : facebook et les gens!!!

Wesh rayek fel mawdou3?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s