♫♪…Happy birthday to you…♪♫♪


3id milad sa3id Dzair el 7ourra!

Je sais que techniquement tu fêtais ton annif le 5 juillet, mais sois indulgente okay, j’étais pas mal occupé. Pour être totalement sincère, j’ai quitté la solitude de ma cave il y a quelques semaines. J’étais un peu triste, j’ai donc décidé de dormir un mois ou deux. J’aime bien dormir parce que ça m’apaise. Depuis ma sortie, la lumière du soleil et de mon laptop me piquent les yeux sévère.

Parlons plutôt 9ra3!

Est ce que tu as eu droit à une surprise party, toussa toussa? J’essaye de mater tes photos sur facebook, mais mes contacts sont un peu avares niveau divulgation de renseignements et de documents personnels. Ils n’ont rien compris à facebook hadouk la7mir, ani ngoulek. Tu sais qu’il m’est difficile de jauger l’euphorie de cet événement quand tout un océan nous sépare. Naturellement, on t’a drapée d’apparat afin d’éblouir le monde en ce jubilé exceptionnel, où le faste rivalisait avec l’ostentation et la commémoration côtoyait l’espoir de lendemains prospères. J’espère qu’on y est allé mollo sur le maquillage. Je ne voudrais pas que tu ressembles à une cagole/couguar aoûtienne qui racole sa clientèle sur les plages de la côte. Ce serait dommage. Hélas, tes pères fondateurs, vilains et bourgeois, ont déjà fait preuve de mauvais goût. Je ne leur fais pas confiance. Mais au diable les apparences n’est ce pas. L’important, c’est le cœur et la fête.

Puisqu’il me reste un peu cœur, Dzair, avant que tu ne souffles les bougies de ton mille-feuille, je voulais te proposer une idée de vœu. Tu peux m’envoyer chier et demander 2 millions de barils de pétrole supplémentaires par jour, mais je ne pense  pas que ça aide ton embonpoint. Dzair, je t’offre d’inviter tes mioches à lire. Lire et apprendre ton histoire. Entre nous, tu le sais bien, on te connait si peu. Tes premiers 50 ans sont aussi sombres et confus qu’un épisode de Lost. D’ailleurs tes 7 ans de gestation l’étaient tout autant.  Il serait temps de te dévoiler, sans fioritures, sans mensonges. Je souhaite qu’on sache qui tu es, ainsi nous saurons qui nous sommes. Nous voudrions bien lever les yeux sur l’étendue infinie de l’horizon qui se dessine devant nous, avancer avec toi d’un pas serein et confiant, mais franchement, c’est galère sans journal de bord, sans carte, ni boussole. J’invoque ta raison et te préviens que si tu succombes aux sirènes du pétrole, tu finiras obèse, cardiaque et diabétique. Je ne parierai pas trois kopecks sur la possibilité que t’atteignes les 70 ans en tant que première république.   

5 réflexions au sujet de « ♫♪…Happy birthday to you…♪♫♪ »

  1. les enfants de dzayer n’aiment pas le mille-feuille… ils préfèrent le tiramisu au pétrole, quant à son embonpoint y’a pas lieu de s’inquiéter vu ce qu’elle a sacrifié a quelques uns des ses enfants pourris gatés qu’elle a l’air de préférer aux autres…

Wesh rayek fel mawdou3?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s