Saha Chribetkom!


La magie du Ramadan : on ne veut voir apparaitre le croissant ni au début ni à la fin…

Saha ftourkom, ou s7ourkom ou alors syamkom? Ou les trois à la fois qu’est ce que je me fais chier à demander alors que les trois sont valables: tout dépendra de quand vous lisez ou relisez ce machin.

Aaah le Ramadhan, mois sacré des musulmans, mois de piété, de joie, d’amour et d’accomplissement. Je sais pas pour vous mais moi à chaque ramadhan je me sens bien! Etre entouré de musulmans et de gens aussi affables et généreux m’emplit le cœur d’allégresse. Le neuvième mois du calendrier de l’hégire a cela de particulier qu’il rassemble les foules et met tout le monde d’accord. En effet, les gens sont comment dire? Exaltés par le jeûne, jamais un mot plus haut que l’autre, tous les mots sont criés, et ce afin qu’ils soient bien entendus et que le jeûneur ne fasse pas plus d’effort qu’il n’en faut pour déchiffrer des paroles emplies de sagesse, de raison et de bon sens. Ils s’embrassent dans la rue, à tour de bras, et se chamaillent comme le feraient des frères, brandissant bien haut leurs couteaux, prouvant ainsi qu’ils viennent en paix puisqu’ils exhibent leurs armes aux yeux de tous afin que personne ne pense à mal. Mes  compatriotes et coreligionnaires deviennent également très respectueux du code de la route, et ce en évitant de faire attendre les voitures derrière eux, filant à toute berzingue et prenant des virages à 100 à l’heure, quelle politesse et quel souci de l’autre! Nous avons aussi nos frères commerçants, qui pensent aux familles en leur offrant des produits frais, et plus que convenables à la consommation, à des prix abordables, à la limite du prix d’achat, pour qu’ainsi leurs bourses n’aient pas à en pâtir! Quel esprit de sacrifice quelle générosité! Que dire de nos « sœurs » qui, pour ne point tenter les hommes, et leur gâcher leur jeune, s’habillent décemment et n’osent parler tellement elles auraient honte si leur voix venaient à être entendues. Et que dire de ces mêmes hommes, mes « frères », qui baissent les yeux et rougissent jusqu’aux oreilles si une femme passe devant eux en ce mois sacré, ayant même peur de parler et d’ainsi troubler leur quiétude et leur tranquillité. Même les mendiants ne viennent point vous troubler, et si d’aventure vous tombez quand même sur l’un d’eux, ce pauvre malheureux ne vous demandera que le strict minimum : de quoi acheter un peu de viande, à 1400 DA le Kg, une broutille vous dis-je! Et que dire de notre environnement? la ville respire la propreté! L’eau est partout! En flaques disséminées ça et la reconnaissable à sa couleur particulière et à son odeur unique qui a le pouvoir de vous chatouiller les narines d’une si singulière manière! Les cartons et emballages sont rangés et attendent le camion poubelle prés des bennes à ordures dûment refermées et aux couvercles intacts, et personne ne songera à joncher le sol de détritus vous pouvez en être sûrs! Le Ramadhan c’est aussi le mois de l’inspiration, les gens ont des idées très originales et inattendues, tenez, par exemple, ma mère, alors que je devais m’en aller travailler, elle formula une demande certes légitime mais qui me frappa de par son aspect pratique et logique: va au marché m’acheter… une botte de persil… alors pour bien vous situer, ledit marché n’est pas assez éloigné pour que je prenne un bus, mais représente quand même une sacrée trotte à pieds. Le tout à la dernière minute quand je n’avais plus le temps de prendre mon temps. Mais elle eut raison de moi avec un argument et pas des moindres, et face auquel je dus m’incliner : ton frère dort, il est fatigué… et que vive le persil!

Au coucher du soleil, que tout le monde attend avec impatience, car quoi de plus beau que de contempler l’astre flamboyant nous quitter pour apporter ses rayons pleins de lumière et de chaleur à l’autre bout du monde? Au coucher du soleil je disais donc, nous rompons enfin notre jeûne, l’une des innombrables joies du ramadhan, et nous mangeons sobrement un repas des plus frugaux, aucun excès, une alimentation saine et équilibrée, garante de bonne santé et d’un organisme sain! Certains après le repas sont pris d’un élan d’empathie et décident d’aller rendre visite aux urgences des hôpitaux afin de tenir compagnie aux médecins et aux gastro-entérologues, l’on en a dénombré environ 1000 rien que pour le premier jour! Après le repas, les gens sortent en général, et les activités sont diverses et variées nous avons par exemple, la marche, ou encore la course, généralement entre voisins ou avec les flics, leur faisant faire un peu d’exercice qui aide à la digestion. D’autres jouent à dérober les sacs des filles, pour les taquiner rien de bien méchant… d’autres vont au café, alors que d’autres préfèrent aller manger des brochettes chez des vendeurs ambulants ou dans des garages spécialement transformés la nuit à cet effet, enfin bref il y a de tout! Et bien sur pour les plus casaniers Sonelgaz à pensé à tout! La nuit, elle s’engage à vous couper l’électricité, ce qui aura pour effet de rassembler les familles autour de quelques bougies afin discuter dans la joie et la bonne humeur à la fraicheur d’un balcon ou d’une terrasse!

Vous avez eu peur avouez? Ou peut être vous y avez cru? Non je ne parlais pas de la Suisse, j’essaye juste de me lancer dans la science-fiction, quoi? Comment? C’est même plus de la science-fiction à ce stade? J’y suis allé trop fort? Ouais bin vous comprenez rien à l’art!

20 réflexions au sujet de « Saha Chribetkom! »

  1. Emm El7arrag aw twe7ech Oued bakrat, je l’ai lu dans son post, ana ngoul Acapulco khir lih, qu’est-ce que t’en dis ?

Wesh rayek fel mawdou3?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s